Alla Napoletana !

 

Chansons et danses napolitaines du XVIème siècle.

 

Les canzoni villanesche (ou napolitane ) étaient des chansons d’inspiration populaire écrites en dialecte napolitain; l’utilisation de la langue vernaculaire (interdite alors) était un moyen indéniable de s’opposer à la domination Aragonaise alors en vigueur. De ce fait, bien que d’origine « popularesche » les villanesche étaient très en vogue également dans les milieux aristocratiques, eux aussi désireux d’affirmer leur identité napolitaine. Les textes de ces chansons, de caractère souvent érotique et burlesque, contiennent des métaphores, des proverbes populaires, des doubles sens malicieux et grivois, des paroles ridiculement tronquées et des onomatopées frisant le non-sens. Une sélection de danses variées contemporaines de ces chansons (piva, saltarello, calata, gagliarda, schiarazula marazula…) viendra également ponctuer ce programme festif et coloré, où l’on pourra entendre quelques-uns des instruments en vogue à Naples au XVIème siècle : Luths, guitares, viole de gambe, cornemuse, vielle à roue, colascione, tromba degli zingari

 

 

Francisco Orozco : chant, luth médiéval, citole, luth renaissance, organistrum

Françoise Enock : vièle à archet, rebec, viole de gambe, colascione

 

Jean-Michel Deliers : cornemuse, vielle à roue, chalumeau, flûtes, tympanon, percussions…